edvs Inauguration de l’usine d’eau potable du Sud Vienne

inaug-aep-sudvienne

Vendredi 4 novembre, Eaux de Vienne-Siveer et son comité local du Sud Vienne ont inauguré la première usine de traitement des nitrates de la Vienne. Jean-Claude Boutet, Président d’Eaux de Vienne et Marie-Claire Lesueur, coordonnatrice du comité local ont accueilli une centaine d’invités, parmi lesquels Jean-Michel Clément, Député de la Vienne, Lydie Noirault, Conseillère Départementale du canton de Civray et Jean-Marie Peigné, maire de St-Pierre-d’Exideuil.

Eaux de Vienne est le maître d’ouvrage et l’exploitant de cette nouvelle usine d’eau potable du Sud Vienne. Avant sa mise en service en mai 2016, il aura fallu deux ans de travaux pour un coût total de 5,5 M€ HT. Dans une démarche environnementale, le choix s’est porté sur un processus de dénitrification biologique. Un traitement des pesticides, en plus de celui des nitrates, intervient également. Cette usine s’inscrit dans un projet plus vaste de sécurisation de la ressource en eau potable du Sud Vienne. D’un montant total de 15 millions d’euros HT, celui-ci comprend la construction de l’usine basée à St-Pierre-d’Exideuil et des travaux de restructuration des infrastructures permettant l’alimentation en eau brute de la nouvelle usine et la desserte en eau traitée des ouvrages de distribution.

Eaux de Vienne s’est appuyé sur le maître d’œuvre VERDI Ingénierie, l’entreprise mandataire process OTV et Vigier Civil Environnement pour la partie génie civil.

Cette nouvelle usine de production d’eau potable a coûté 5,5 millions d’euros. Les travaux de construction ont été possibles grâce au concours financier du Conseil Départemental, de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne.

Le projet avait été initié, en 2010, par le SMEPEP de Charroux-Civray, le syndicat d’eau de Charroux et le syndicat d’eau et d’assainissement de la région de Civray. Le SEA Sud Vienne, réunissant ensuite ces trois syndicats, s’était investi dans un important programme de restructuration et de sécurisation de l’alimentation en eau potable du Sud Vienne. En janvier 2015, Eaux de Vienne, issu de la fusion des syndicats d’eau et d’assainissement du département a poursuivi et achevé la création de cette usine.